Nous entendons souvent parler du commerce responsable, qui gagne en importance dans la société à mesure que la morale et la conscience évoluent. Toutefois, savez-vous vraiment ce qu’implique ce sujet ? Sans prendre connaissance de critères particuliers, vous ne pouvez pas vous qualifier de « commerçant responsable » à titre officiel. Par conséquent, pour établir les bases d’un commerce responsable, une entreprise doit adhérer à un certain nombre de principes et les respecter. Dans cet article, nous allons approfondir notre compréhension du concept de commerce responsable et examiner les questions les plus importantes.

Mieux comprendre la notion de commerce responsable

Le commerce responsable, également connu sous le nom de commerce équitable, est un label international fondé sur plusieurs principes. Il cherche à équilibrer la relation entre les pays développés et les pays en voie de développement, en tant que producteurs et consommateurs.

Pour atteindre cet objectif, l’Organisation mondiale du commerce équitable a défini le commerce équitable à partir de 10 principes.

Création des opportunités pour les producteurs économiquement désavantagés

Il est essentiel d’offrir aux travailleurs la possibilité d’échapper à l’insécurité des revenus et à la pauvreté. Ils doivent être aidés afin d’améliorer leur situation économique et sociale.

Transparence et responsabilité

Les acheteurs doivent être transparents dans leurs relations commerciales avec toutes les parties concernées. Ils doivent leur répondre et maintenir la confidentialité et la sensibilité de toutes les informations commerciales.

Pratiques commerciales équitables

La conduite commerciale doit être éthique. L’acheteur n’a pas l’intention de maximiser ses profits au détriment des employés. La concurrence doit être loyale, les paiements doivent être effectués à temps, l’expertise locale doit être respectée et un partenariat à long terme doit être adopté.

Paiement équitable

Un paiement équitable consiste en un prix juste et un salaire minimum pour la région. Ce paiement doit être négocié entre les parties concernées.

Interdiction du travail forcé ou du travail des enfants

L’organisation adhère à la Convention des Nations Unies sur le travail des enfants pour la protection des droits de l’enfant. Selon le pays, le travail des enfants est strictement interdit ou étroitement surveillé. De plus, l’Organisation veille à ce qu’il n’y ait pas de situation de travail forcé.

Engagement à la non-discrimination et à l’équité entre les sexes

Il doit y avoir égalité de genre et de salaire, non-discrimination et liberté d’association (les travailleurs peuvent adhérer aux syndicats de leur choix).

Garantir des conditions de travail sûres et saines

On ne saurait trop insister sur l’importance de la santé et de la sécurité au travail. Les heures et les conditions de travail doivent être conformes aux lois nationales et locales ainsi qu’aux conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT).

Soutenir le développement des capacités

Il est crucial de renforcer les compétences des travailleurs et des producteurs grâce au commerce équitable.

Promouvoir l’équité du commerce

Les acheteurs doivent s’engager à soutenir le commerce équitable. Les petits producteurs qui ne sont pas membres seront sensibilisés aux avantages et aux principes directeurs.

Respect de l’environnement

Approvisionnement, méthodes de production, gestion des déchets, politique d’achat, emballage et expédition durables. Toutes les précautions doivent être prises pour limiter l’impact sur l’environnement. Par exemple, avec des services engagés comme ceux de l’entreprise Woop, il est possible d’offrir une expérience de livraison responsable aux clients.

commerce responsable solutions équitables

Le transport green : l’un des grands enjeux du commerce responsable

Le transport green, également appelé transport durable, désigne les modes de transport qui ne nuisent pas à l’environnement, comme ceux qui n’utilisent pas de combustibles fossiles. Les modes de transport verts utilisent des sources d’énergie renouvelables, comme l’énergie éolienne et solaire, l’hydroélectricité et la biomasse, entre autres.

Nous avons appris que les modes de transport actuels nécessitent d’énormes quantités d’énergie, comme les combustibles fossiles (gaz naturel, charbon et pétrole) pour faire fonctionner les véhicules routiers. Beaucoup sont conscients que ces automobiles contribuent de manière significative à la pollution atmosphérique qui nuit à l’environnement et provoque des problèmes de santé.

Des technologies innovantes à fort potentiel pourraient être la meilleure solution, mais en attendant qu’elles se développent beaucoup plus, les entreprises peuvent jouer un rôle important en utilisant des modes de transport écologiques. En tant que commerce responsable, on devrait choisir des modes de transport écologiques et facilement accessibles.

Voici quelques-unes des options de transport écologiques disponibles :

  • la bicyclette ou le vélo électrique,
  • les véhicules électriques ou hybrides,
  • les transports écologiques.

Ainsi, il existe un certain nombre de solutions afin de rendre le transport des marchandises ou des livraisons pour éco-responsables.