La digitalisation des entreprises transforme de manière progressive les modes de travail en entreprise. Grâce à l’avènement de nouvelles technologies, de nouveaux outils de communication et de collaboration, il est désormais possible de travailler en voyageant, c’est-à-dire de travailler depuis n’importe où dans le monde en se connectant à internet.

Cette possibilité offre de nouvelles perspectives aux salariés, qui peuvent dorénavant concilier leur vie professionnelle et leur vie personnelle de manière plus aisée. En effet, en travaillant en voyageant, ils peuvent se déplacer tout en continuant à travailler et ainsi profiter de nouvelles expériences et de nouvelles cultures tout en restant productifs. Cette option est devenue particulièrement attractive pour les personnes qui sont à la recherche d’un équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle.

Dans cet article, nous allons nous intéresser au sujet du télétravail et les enjeux qui en découle.

Télétravail : qu’est-ce que c’est ?

Le télétravail est une forme de travail à distance qui permet aux salariés de travailler depuis un lieu de leur choix, en dehors de leur lieu de travail habituel. Le télétravail peut être exercé dans son propre pays, mais il peut également être exercé à l’étranger. Dans ce cas, il est appelé le télétravail à l’international.

Télétravail à l’étranger : ce qu’il faut savoir avant de partir

Dans ce contexte, travailler en voyageant à l’étranger peut être une expérience très enrichissante, mais il est important de bien se préparer en amont pour ne pas rencontrer de problèmes au cours de votre séjour. Voici quelques éléments à prendre en compte :

  • Fiscalité : il est important de vérifier les règles fiscales du pays dans lequel vous allez travailler, notamment pour savoir si vous devez payer des impôts sur le revenu que vous allez percevoir. Vous devrez aussi vous renseigner sur les règles en matière de double imposition et sur les éventuelles conventions fiscales entre le pays d’origine et le pays de résidence.
  • Contrat de travail : il est recommandé de clarifier les modalités de votre contrat de travail avec votre employeur. Assurez-vous que toutes les conditions de votre télétravail (durée, rémunération, etc.) soient bien définies et écrites.
  • Protection sociale : vérifiez si votre couverture sociale reste valable pendant votre séjour à l’étranger et sous quelles conditions. Vous devrez peut-être souscrire une assurance maladie internationale pour être couvert en cas de besoin.

Le télétravail à l’étranger nécessite une préparation en amont pour éviter les mauvaises surprises. N’oubliez pas de vous renseigner sur les aspects fiscaux, juridiques et de protection sociale avant de partir.

télétravail

Quels métiers pour télétravailler à l’étranger ?

Le télétravail peut être une option intéressante pour certaines personnes qui souhaitent plus de flexibilité dans leur emploi du temps, ainsi que pour les entreprises qui peuvent économiser sur les coûts de bureaux et de déplacements. Cependant, tous les métiers ne sont pas égaux en termes de propension au télétravail.

Il existe certains métiers qui sont plus facilement adaptables au télétravail, notamment ceux qui nécessitent principalement l’utilisation d’un ordinateur et d’une connexion internet. Les travailleurs indépendants, les graphistes, les développeurs de logiciels, les traducteurs et les journalistes peuvent, par exemple, aisément exercer leur profession à distance.

Par ailleurs, d’autres facteurs peuvent également rendre certains métiers plus propices au télétravail, tels que la nécessité de travailler en toute confidentialité ou l’indépendance vis-à-vis des autres services de l’entreprise. Les comptables, les conseillers en gestion et les conseillers en finances ou en assurances peuvent avoir besoin de travailler de manière confidentielle et indépendante, ce qui peut être facilement réalisé à distance.

Néanmoins, il convient de noter que le télétravail peut être plus difficile pour certains métiers qui nécessitent une présence physique, comme les médecins, les infirmiers, etc. De même, il peut être difficile pour les métiers qui impliquent des interactions sociales fréquentes, comme les vendeurs et les commerciaux, etc.