Les consommateurs ont le choix entre plusieurs types de vélos à assistance électrique ou VAE. Parmi les modèles disponibles, le speed bike se distingue des VAE classiques sur différents aspects. Avant d’acheter un speed bike, il est judicieux de comprendre le véhicule en lui-même, la législation le concernant et les profils adaptés à ce type de VAE.

Un speed bike, c’est quoi ?

À l’heure où l’accent est mis sur la mobilité responsable, beaucoup se tournent aujourd’hui vers les vélos électriques. Sur le marché, il existe différents modèles et diverses marques, dont Kalkhoff, un concepteur allemand de vélo à assistance électrique. Ce dernier est l’une des références dans ce secteur. D’ailleurs, vous pouvez, en toute confiance, faire l’acquisition d’un vélo électrique kalkhoff qu’il soit neuf ou d’occasion.

Parmi les types de VAE, les speed bike font partie des plus prisés des néo-cyclistes. Mais, qu’est-ce qu’un speed bike ? Également nommé Speed-pedelec lors de sa sortie, le speed bike a été conçu suite aux demandes des utilisateurs. Ces derniers ont estimé que la vitesse maximale proposée par les VAE classiques ne leur permet pas de concurrencer efficacement les scooters et les motos.

En effet, le VAE 45 a été doté d’un moteur plus puissant. Placé généralement dans le pédalier, celui-ci offre une puissance comprise entre 400 W et 1 000 W. Cette amélioration a permis aux concepteurs d’accroître la vitesse maximale fournie par l’engin. Si celle des VAE classiques est limitée à 25 km/h, le speed bike peut rouler jusqu’à 45 km.

Pour ce qui est du mécanisme, le speed bike reprend celui des VAE classiques, car le cycliste doit pédaler pour le faire avancer. Le niveau d’assistance est fourni par rapport aux efforts que vous effectuez. Outre ses feux puissants, le VAE 45 se différencie également par ses pneus plus larges.

Pour pouvoir conduire un speed bike, vous devez vous conformer à quelques réglementations imposées par la législation. Par ailleurs, vous devez connaître le profil de cycliste éligible à ce type de vélos à assistance électrique.

Que dit la loi sur le speed bike ?

Avant de vous offrir un speed bike d’occasion en version tout-terrain ou tout chemin, il est obligatoire de comprendre la législation les concernant.

Tout d’abord, la loi impose une vitesse maximale aux speed bike qui est de 45km/h. Dépassant cette vitesse autorisée, l’engin ne garantit plus une assistance à son conducteur.

Ensuite, la législation est plus stricte sur divers critères mécaniques et techniques, étant donné que ce type de VAE se rapproche d’un cyclomoteur. En effet, un speed bike doit se conformer à certaines dispositions telles que :

  • Il est interdit de le bricoler ou d’apporter une modification.
  • Il doit disposer d’un avertisseur sonore généralement actionné depuis le guidon.
  • Il ne doit pas embarquer un siège bébé ou une remorque.
  • Il doit être doté d’un feu de stop arrière, d’une béquille auto rétractable ainsi que d’un rétroviseur sur la partie gauche.
  • Il doit bénéficier de freins inversés et d’une vignette verte placée à l’avant de la fourche

Pour le conducteur, la loi lui impose également quelques règlements :

  • Il doit être titulaire d’un permis A, B ou AM (ex-BSR) et avoir au moins 14 ans.
  • Il doit être utilisé avec des gants et un casque homologué. Les premiers doivent respecter la norme EN13594:2015, tandis que le casque doit se conformer à la norme ECE2205.
  • Bien que le port de vêtements à manches longues et de lunettes de protection soit facultatif, ils sont fortement préconisés.

D’après l’article R317_8 du Code de la route, un speed bike doit disposer d’un certificat d’immatriculation. En outre, la souscription d’une assurance est obligatoire pour cette variété de vélo électrique. Enfin, les speed bike sont interdits sur les pistes cyclables.

Le speed bike, pour qui ?

Le speed bike est un VAE adapté à tous les types de cyclistes. Vu qu’il s’agit d’un VAE à la fois rapide, puissant et lourd, sa conduite nécessite une certaine maîtrise. Par conséquent, il est conseillé à une personne bénéficiant d’une expérience préalable de cyclisme urbain. Un néophyte dans le domaine peut représenter un danger pour sa propre personne et pour les autres utilisateurs de la route.

Pouvant facilement parcourir différents types de routes, ce type de vélo est adapté aux personnes qui entreprennent des trajets réguliers en ville et à la campagne. En effet, il permet à son conducteur de gagner du temps lors de ses trajets quotidiens.

Grâce à ses performances et ses capacités, le speed bike met moins de temps pour atteindre sa vitesse maximale. De ce fait, il est pratique pour un cycliste qui effectue fréquemment un trajet plus long. Il est ainsi intéressant d’investir dans ce type de vélo électrique si vous parcourez fréquemment plus de 10 km de route.

Enfin, le speed bike est destiné aux individus qui souhaitent conduire un deux-roues puissant qui ne nuit pas à l’environnement et dépourvu de nuisance sonore.

La mobilité durable prend de l’ampleur à tel point que la vente de vélos électrique connaît une importante hausse. Les speeds bike comptent parmi les modèles les plus appréciés des consommateurs. Toutefois, choisir ce type de vélo à assistance électrique revient à considérer votre profil de cycliste et vos besoins.