QGIS, appelé auparavant Quantum GIS, est une application de système d’information géographique (SIG) de bureau, gratuite et multiplateforme, permettant de visualiser, de modifier et d’analyser des données géospatiales. Ce logiciel (QGIS) permet aux utilisateurs d’évaluer et de modifier des informations particulières, ainsi que de créer et de distribuer des cartes graphiques.

Qu’est-ce que QGIS ?

QGIS est un système d’information géographique (SIG) open source permettant de visualiser, de modifier et d’analyser des données géospatiales. Il est capable de gérer un large éventail de fonctionnalités et de formats de base de données. Des plugins peuvent également être utilisés pour étendre les capacités de la plateforme. L’application est gratuite et permet aux utilisateurs d’effectuer diverses opérations telles que la visualisation, la création, l’édition, l’exportation et la gestion de données, le tramage de données dans divers formats et la superposition de vecteurs. Les utilisateurs peuvent également effectuer des analyses de données spatiales en utilisant les bases de données spatiales de la plateforme. QGIS est compatible avec un large éventail de systèmes d’exploitation, notamment Windows, Linux, Mac, UNIX et Android. Des applications Web, un navigateur de fichiers spatiaux et des applications serveur sont également disponibles.

Les avantages du logiciel QGIS

QGIS a toujours été un programme SIG fiable qui a comblé de nombreuses lacunes qu’ArcGIS n’a pas su combler. Récemment, plusieurs professionnels ont commencé à utiliser QGIS, pour diverses raisons, à savoir :

1. Utilisation de l’option glisser-déposer

QGIS peut afficher et manipuler typiquement presque tous les formats de données SIG vectorielles ou matricielles.

De nombreux flux de travail cartographiques nécessitent l’utilisation de données générées dans un autre système, comme Google Earth (kmz/kml), AutoCAD (DWG/DXF), Excel (XLS/CSV) ou des services Web (REST/WFS/WMS).

Cette fonctionnalité permet de gagner beaucoup de temps. Les données SIG proviennent de diverses sources et, sur les projets de grande envergure, les techniciens SIG sont souvent amenés à intégrer des données provenant de plusieurs entreprises différentes et utilisant divers logiciels. Pour synthétiser toutes les informations, tous les formats différents doivent être réunis dans un format commun. QGIS est incroyablement doué pour cela !

2. Connectivité aux bases de données relationnelles

L’incorporation de bases de données relationnelles, en particulier de bases de données objet-relationnelles multi-utilisateurs, dans les projets et les flux de travail SIG améliore considérablement la capacité d’analyse, de collecte et de partage des données.

QGIS facilite la connexion à ces bases de données et fournit une interface permettant de gérer, de visualiser et d’importer des données spatiales sans avoir besoin de connaissances en SQL. En prime, le calculateur de champs et le filtre de QGIS peuvent être utilisés pour modifier et analyser les données.

3. Interaction avec la symbologie

QGIS 3.0 a constitué une avancée significative. Le programme a subi de nombreuses améliorations. La nouvelle interface permettant d’affiner la symbologie et l’étiquetage des calques est l’une de mes préférées. La modification de la symbologie est désormais un processus beaucoup plus dynamique et fluide. Un panneau de style de calque qui se met à jour chaque fois qu’un calque est mis en évidence dans le panneau des calques peut être ouvert sur le côté de la vue principale. La vue cartographique se met à jour au fur et à mesure que les paramètres sont modifiés, ce qui vous évite de devoir ouvrir et fermer plusieurs fenêtres pour vérifier vos paramètres. Il est également simple de copier le style d’un calque et de le coller sur un autre calque pour transférer les paramètres.

4. Visualisation et modélisation 3D

Un autre élément important ajouté à QGIS avec la version 3.0 est la possibilité de visualiser les données dans une nouvelle vue 3D. Lorsque vous utilisez un raster d’élévation comme base, vous pouvez créer des vues en 3D avec toutes les données prises en charge par QGIS en utilisant cette vue. Les données vectorielles extrudées basées sur un champ d’élévation peuvent également être utilisées pour créer des objets simples tels que des bâtiments. Au fur et à mesure que de nouvelles versions de QGIS sont publiées, cette capacité s’améliore et devient plus stable.

5. Interface pour la numérisation

L’une des caractéristiques qui m’a attiré dans QGIS était la possibilité de numériser des points, des lignes et des polygones. Grâce aux paramètres d’accrochage vectoriel qui permettent d’accrocher les arêtes, les sommets et les intersections, il est facile de créer des ensembles de données topologiquement corrects. Il existe également des options avancées pour l’accrochage sur un sous-ensemble de couches visibles sur la carte.

Il existe également un outil de numérisation avancé qui permet de dessiner à la manière de la CAO, avec des raccourcis clavier pour définir l’angle et la distance des lignes, ainsi qu’un mode de construction qui vous permet d’esquisser le contour de la géométrie pour vous assurer que tout est aligné avant de terminer l’élément avec le contour. Bien qu’il soit loin du dessin CAO, il rend la numérisation avec un SIG rapide, précise et efficace.

6. Extensibilité des plug-ins

QGIS dispose d’une importante communauté d’utilisateurs/développeurs qui fournit de nombreux outils utiles pouvant être facilement intégrés à QGIS. Ces plugins vont de simples cartes de base à des outils de numérisation avancée, des crochets de service de routage et des outils de géotraitement. Si vous avez une tâche SIG difficile à accomplir et que vous pensez devoir écrire du code, faites une recherche rapide sur les plugins QGIS ; il y a de fortes chances que quelqu’un ait déjà développé quelque chose pour vous aider.

7. Inclusion de Python

QGIS, comme ArcGIS Desktop et ArcGIS Pro d’ESRI, utilise Python comme outil de script (Pyqgis) et de programmation, ce qui permet aux utilisateurs avancés d’interagir plus profondément avec les couches, les géométries et les mises en page SIG. Les fonctionnalités Python sont essentielles pour automatiser les tâches répétitives et personnaliser les flux de travail. Elles permettent de gagner du temps tout en assurant la cohérence.

8. Basemaps

L’ajout de cartes de base basées sur le Web est un énorme pas en avant pour les SIG au cours de la dernière décennie. Les cartes de base sont généralement des fonds qui sont ajoutés à une carte pour en améliorer le style avec des images orthographiques, des plans de rues prédéfinis et des images satellite. Le traitement d’une grande quantité de ces données nécessite une grande quantité de mémoire et de puissance informatique. Grâce à certains fournisseurs de logiciels libres, le fait de pouvoir les ajouter en tant que service Web facilement et gratuitement avec QGIS permet de gagner du temps et de l’argent.

9. Style des calques

Pour être considéré comme un SIG de bureau complet, le logiciel doit permettre aux utilisateurs non seulement d’analyser les données, mais aussi de les afficher de manière significative et visuellement attrayante. Cette description correspond parfaitement à QGIS. Le panneau de style de calque, relativement nouveau, permet de définir et d’ajuster facilement la symbologie et le style tout en voyant les mises à jour se produire en temps réel, ce qui permet un contrôle un peu plus fin. Ce processus peut prendre beaucoup de temps à perfectionner et nécessite souvent de travailler sur plusieurs calques avec des paramètres similaires. QGIS permet de copier et de coller facilement tout ou partie des paramètres de style dans un autre calque. Un excellent gain de temps !

Comment puis-je apprendre QGIS ?

Commencez par étudier le manuel de formation QGIS, qui est disponible sur leur site web. Composé de 19 modules, ce manuel couvre tout, des principes fondamentaux du chargement et du style des données à la réalisation d’analyses avec des données vectorielles et matricielles.

Mais si vous n’avez assez de temps pour l’auto-formation, faites appel à un professionnel sig qgis, qui fait des formations spécialisées selon votre niveau, afin de vous initier à cet outil ou d’améliorer vos compétences pour pouvoir utiliser pleinement toutes les fonctionnalités de ce SIG.