L’origami est une discipline artistique qui combine la science et l’art. Non seulement les formes qui peuvent être créées sont illimitées, mais la joie de créer ces formes avec rien de plus qu’un morceau de papier est également très gratifiant.

Chaque enfant peut s’amuser et apprendre l’origami à son propre rythme, avec des degrés de difficulté variés.

Qu’est-ce que l’origami ?

L’origami est l’art du pliage du papier. Vous pouvez fabriquer pratiquement n’importe quoi avec un morceau de papier et le bout de vos doigts : oiseaux, bateaux et boîtes. Mais ce n’est pas tout, vous pouvez également créer des animaux, des automobiles et des emballages. Avec l’apprentissage, vous pouvez fabriquer n’importe quoi, Les possibilités sont illimitées.

Qui pratique l’origami ?

L’origami peut être pratiqué par toute personne ayant un peu de patience et un peu d’habileté. Les enfants de moins de cinq ans peuvent avoir du mal à faire de l’origami, mais avec votre aide et vos encouragements, ils peuvent construire des modèles élémentaires. Sinon, l’origami peut être réalisé par n’importe qui – on a même vu des aveugles plier des origamis.

Pourquoi les gens pratiquent-ils l’origami ?

Les gens font de l’origami pour diverses raisons, la plus répandue étant qu’il est agréable et permet de créer de beaux objets. Certaines personnes aiment plier des origamis parce que cela les aide à se détendre. Certaines personnes utilisent l’origami pour entraîner leurs doigts et leur esprit (thérapie). Certaines personnes vendent leurs origamis, tandis que d’autres les utilisent pour enseigner l’arithmétique et la géométrie.

Pourquoi faire de l’origami avec les enfants ?

Faire de l’origami est un passe-temps complet qui occupera les enfants ! Que ce soit pour stimuler leur créativité ou pour améliorer leur coordination œil-main, leur réflexion ou la précision de leurs mouvements.

La réalisation d’un origami requiert un haut niveau de concentration et de discipline, car il est essentiel de regarder et de respecter la séquence de pliage et d’effectuer chaque étape avec précision. Une fois l’origami terminé, cet exercice améliorera la confiance en soi de l’enfant, qui verra la construction et la réalité des formes en utilisant uniquement ses petits doigts.

Comment les enfants apprennent-ils l’origami ?

Il existe une approche unique pour lire les leçons d’illustration dans l’art de l’origami. Elle est connue sous le nom de solfège de l’origami. En outre, elle enseigne comment interpréter les nombreuses flèches qui se transformeront en mouvements et en pliages pour produire la forme appropriée.

Plusieurs types d’instructions d’origami sont disponibles, notamment le dessin, la vidéo et l’audio… Prenez d’abord le temps de parcourir toutes les étapes. Puis, après chaque étape, prenez soin d’indiquer les plis que vous allez réaliser.

Commencez par un origami facile et n’ayez pas peur de recommencer jusqu’à ce que vous obteniez la forme souhaitée ! Vous vous rendrez alors compte que la joie d’avoir réalisé un origami est unique.

Origamis faciles à réaliser

Comme pour les autres loisirs, si vous maîtrisez les bases de l’origami, vous serez en mesure de vous attaquer à des projets plus complexes à l’avenir. Les instructions d’initiation à l’origami fournies ici vous aideront à poser les bases de votre expertise en la matière.

L’avion en papier

L’avion en papier est l’une des premières choses qu’un enfant plie, et il le fait sans même se rendre compte que c’est de l’origami !

Bateau en origami

Après l’avion, passons au bateau. C’est un origami très simple à réaliser, et certains jeunes aiment le considérer comme un chapeau. Chapeau ou bateau ?

Cœur en origami

Fabriquez aussi des cœurs en origami ; offrir un petit cœur est une façon délicate d’exprimer votre amour à vos parents ou de surprendre votre baby-sitter !

Fleur en origami

Offrez une fleur que vous avez fabriquée vous-même et qui ne se fanera jamais ! N’est-elle pas unique ?

Les différents styles d’origamis

Après avoir expliqué ce que s’est l’origami, son importance pour les enfants et par quoi commencer si vous voulez vraiment l’apprendre. Partons maintenant pour une compréhension plus avancer en citant les différents styles d’origami .

L’origami, comme d’autres formes de création, présente une grande variété de styles. Parmi les plus fréquents, on trouve :

  • Réaliste : Modèles ayant une utilité dans le monde réel, comme des enveloppes, des boîtes, des tasses, des assiettes, etc.
  • Minimal : Des œuvres qui capturent le cœur du sujet avec peu de plis et un accent sur la simplicité.
  • Modulaire : Une collection d' »unités » géométriques formées de nombreuses feuilles de papier, dont les rabats et les poches se plient les uns dans les autres pour former des polygones ou des polyèdres. Généralement, toutes les feuilles sont pliées de la même façon ou de quelques façons différentes.
  • Composite : Comme pour l’origami modulaire, de nombreuses feuilles de papier sont utilisées dans cette forme, mais chaque feuille est pliée différemment pour représenter un aspect distinct du sujet. L’origami composite était une forme populaire dans les années 1950 et 1960, mais il est aujourd’hui plutôt rare.
  • Pureland : Une idée proposée par l’Anglais John Smith, qui a mis au point une méthode de composition n’utilisant que du papier carré et des plis « montagne » et « vallée », ce qui permet d’obtenir des modèles faciles à copier.
  • Tessellations : Une méthode de pliage géométrique dans laquelle l’image est formée par un motif de bords pliés en travers du papier. Les tessellations sont souvent périodiques (répétitives) et peuvent être plates ou tridimensionnelles, beaucoup d’entre elles présentant une structure supplémentaire lorsqu’elles sont exposées à la lumière. Il n’est pas surprenant que les mathématiciens soient parmi les plus éminents praticiens de cette approche.
  • Le pliage humide : Invention d’Akira Yoshizawa dans laquelle le papier comprend un adhésif soluble dans l’eau (appelé encollage) et est légèrement mouillé avant d’être plié. Comme le papier est humide, il peut être plié en courbes douces, qui deviennent plus dures en séchant.
  • Froissé : Une méthode inventée par Paul Jackson et affinée par Vincent Floderer qui consiste à froisser le papier avant de le plier. Cette approche peut générer des formes biologiques extrêmement réalistes.

Enfin, nous espérons que cet article a suscité votre intérêt et donné l’envie d’essayer !